jeudi 18 avril 2013

L'eau en crise


Deux articles récents (en anglais) proposent des réflexions sur la gestion quantitative et qualitative des ressources en eau pour les besoins humains : agricoles, industriels et domestiques.

 1) La crise mondiale de l'eau: rareté, excès, ou problème de gouvernance ?
                          (Global water crisis: too little, too much, or lack of a plan?)

La crise mondiale de l'eau - causée par la sécheresse, les inondations et les changements climatiques tient moins à reconnaissance de  la véritable valeur de l'eau que de son utilisation efficace et de sa gestion planifiée dans l’avenir différent, disent les experts.

(source : http://www.csmonitor.com/World/Global-Issues/2012/1202/Global-water-crisis-too-little-too-much-or-lack-of-a-plan/%28page%29/5)

2)  Le monde peut-il utiliser une eau "bon marché" ?
                       (Can the world afford cheap water ?)

70 pour cent de la surface de la planète est recouverte d'océans, mais son abondance (1,4 milliards de kilomètres cubes) est relative car cette masse d'eau est essentiellement composée d'eau salée. L'eau douce de qualité suffisante pour la boire et suffisamment abondante pour les cultures et les autres activités humaines vitales,  est de plus en plus rare.  
L'eau potable peut se révéler être le plus grand défi de tous dans les prochaines années. «Plus de gens en Afrique sub-saharienne possèdent des téléphones cellulaires que l'électricité" indique l'ingénieur Vijay Modi de l'Université de Columbia. «L'électricité est le prochain défi, mais l'eau est un défi encore plus difficile que l'électricité, et encore plus difficile que le challenge de l'eau, il y a celui de l'assainissement."

(source : http://blogs.scientificamerican.com/observations/2013/03/29/can-the-world-afford-cheap-water/


Aucun commentaire:

Publier un commentaire